Découvrez Kraken : notre avis

Jesse Powell a créé Kraken en 2011, mais la plateforme de trading en ligne n’a commencé ses activités qu’en 2013. Depuis, le broker n’a pas cessé de gagner en popularité et fait partie actuellement des courtiers les mieux réputés du marché des cryptos. Son siège central se situe à San Francisco, et pour cela, il a dû obtenir certaines régulations qui lui permettent de travailler aux Etats Unis, dans un cadre légal.

Durant toutes ses années d’activité, Kraken a consolidé sa position de leader sur le marché et il bénéficie du support de sa communauté, qui compte plusieurs investisseurs institutionnels.

Que faut-il savoir sur Kraken avant d’ouvrir un compte sur sa plateforme ?

Kraken a su attirer une bonne partie des clients de Binance !

Puisqu’il est actif légalement sur le territoire américain, Kraken a dû faire quelques concessions. Contrairement au courtier Binance, il se conforme aux exigences de l’Etats américain en exigeant de connaître l’identité de ses clients. Même s’il dit protéger les données personnelles de ces derniers, les autorités peuvent le forcer à leurs communiquer des informations sensibles dans le cadre d’enquêtes contre le blanchiment d’argent, par exemple.

La Tokio District Court a choisi Kraken pour gérer la compensation des clients du courtier Mt.Gox qui s’est effondré en 2014. Ce choix se base probablement sur la popularité de Kraken et sur sa capacité à protéger les fonds de ses clients. Après tout, il s’agit bien du premier broker à avoir passé l’audit cryptographique du Proof Of Research et qui fournit des informations relatives aux prix des cryptos à Bloomberg Terminal.

Les régulations de Kraken :

Comme nous l’avons indiqué au début de cet article, Kraken est un courtier régulé, qui se conforme aux exigences des autorités des pays où il est actif. Voici la liste complète des régulations de Kraken, classées par pays :

  • Etats Unis : MSB (Money Services Business), reg numéro 31 000 136 371 793.
  • Canada : FINTRAC ; reg numéro M19 343 731.
  • Grande Bretagne : FCA (Financial Conduct Authority), reg numéro 757 895.

Tandis qu’il siège à San Francisco, le broker possède des bureaux dans plusieurs pays, comme à Londres en Grande Bretagne, à Chivoda City au Japon, et Pulau Ujong à Singapour.

Selon plusieurs sources, Kraken aurait reçu un capital de plus de 125 millions $ en capital risque. Cela lui a permis de financer des acquisitions d’un nombre de startups qui se spécialisent dans le domaine des cryptos, comme :

  • CryptoWatch
  • InterChange
  • Crypto Facilities
  • Bit Trade
  • Coinsetter
  • CleverCoin

En ce moment, plus de 4 millions d’utilisateurs de plus de 200 pays différents profitent des services de Kraken.

Les frais de courtage de Kraken :

En plus de la qualité de ses services et sa sécurité, Kraken mise sur ses tarifs avantageux pour attirer le maximum de clients. D’autre part, la simplicité de ses frais et la manière avec laquelle il place ses commissions, le courtier ne risque pas de dérouter ses traders. En effet, tous les frais de courtage de Kraken sont prélevés sur chaque trade. Ainsi, il n’y aura pas de frais additionnels, hormis ceux des dépôts et des retraits. Cependant, lorsque vous tradez les cryptos, il faut savoir que les tarifs peuvent varier en fonction de votre performance durant le mois précédent. Avec le danger de la finance actuelle, il serait judicieux de se protéger en investissant dans les cryptos.

Au total, il y a quatre catégories de frais (simple, stablecoin, dark pool, trading sur les marges).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *